Le CréaSSA a lancé lundi 19 février une campagne pour mettre le droit à l’alimentation et à la Sécurité sociale de l’alimentation à l’agenda des élections 2024

Retrouvez le contenu de la campagne sur le site dédié :

http://campagne-ssa.be

Et si l’on étendait la sécurité sociale à une huitième branche garantissant le droit et l’accès à une alimentation de qualité ? Et si cette sécurité sociale de l’alimentation (SSA) permettait de lutter contre la pauvreté et la faim tout en favorisant la transition écologique du système alimentaire ?

Avec la multiplication et le durcissement des crises, les inégalités sociales se creusent. En Belgique, une personne sur cinq vit sous le seuil de pauvreté. Une personne sur trois en région bruxelloise. Le nombre de personnes qui ont recours à l’aide alimentaire est désormais estimé à 600 000 à travers le pays, dont 90 000 dans la capitale.

Loin de se limiter à la question de l’accès à une alimentation suffisante, la malnutrition et les problèmes de santé qui en découlent touchent en outre la moitié de la population belge. 
En cause, l’industrialisation de l’alimentation et un système agro-alimentaire low-cost qui favorisent les grandes exploitations agricoles, peu importe leur impact social et environnemental, et mettent à mal une agriculture paysanne et respectueuse de l’environnement.

Cette idée a émergé en France et se diffuse dans la société civile belge depuis quelques années. Une soixantaine d’actrices et acteurs bruxellois et wallons d’horizons très divers se sont réunis au sein d’un collectif informel – le collectif de réflexion et d’action sur une Sécurité Sociale de l’Alimentation (CréaSSA) – pour échanger leurs points de vue sur la forme que cette idée pourrait prendre en Belgique, étudier sa faisabilité, porter le projet auprès des responsables politiques, ainsi que mener ou soutenir des expérimentations locales de terrain.

Le collectif est ouvert à qui veut s’emparer de la proposition d’une SSA en Belgique.

Rejoindre le collectif CréaSSA